Nouvelle technologie LINKY

Compteur intelligent ? Progrès ? Arnaque ou Danger ?

Le 9/4/18 par Sylvain LADAIQUE

ENEDIS (ex-ERDF) est chargée du déploiement des nouveaux compteurs électriques communiquant sur le territoire français.  Les raisons invoquées sont un progrès pour EDF pour pouvoir gérer à distances les relèves, mise en service des compteurs lors des emménagements ainsi que la consommation instantanée qui facilitera la régulation de la production globale. Plus besoin de se déplacer pour savoir ce que vous avez consommé, ni pour modifier la puissance de votre abonnement. Un gain important à long terme pour EDF qui évitera aussi une bonne partie des fraudes sur le réseau. Mais à tous ces avantages affichés, il y a une contre partie qui n’est pas à l’avantage du particulier ! Les nouveaux compteurs seront beaucoup moins indulgents en cas de dépassement momentané de la puissance limite instantanée choisie avec l’abonnement.  Au  moindre dépassement, il disjonctera contrairement au compteur actuel qui tolère de courts dépassements.

Autre point délicat pour votre porte monnaie, les nouveaux compteurs comptabiliseront votre consommation en kVA (kilo Volt Ampère) au lieu des kW (kilo Watt). Ce qui va gonfler vos factures d’environ 30 % !

De plus, cette nouvelle technologie, utilise des courant porteurs en ligne (CPL), 2 hautes fréquences superposées à la fréquence de 50 Hz du réseau, qui viendront rayonner dans vos câbles électriques car aucun filtre n’a été prévu par EDF pour les filtrer à partir de votre compteur. Ces fréquences ont été classé (2B) possiblement cancérigène par l’OMS depuis 2011.

Ce n’est pas tout, le fonctionnement de ces compteurs nécessite la mise en place d’un réseau d’antennes pour les relever, utilisant les ondes 900 MHz, similaire aux fréquences de la téléphonie mobile.  Pour que les données, envoyées par les compteurs, soient acheminées jusqu’au central de réception des informations, des répéteurs sont utilisés en ville,  tous les 50 m environ, dans les rues, et ils émettent encore plus fort que les compteurs eux-mêmes.

Et puis une fois que les compteurs Linky seront installés, Enedis laissera la place aux fournisseurs (EDF, Engie, Enercoop, Directe énergie, etc) qui vont alors démarcher tous les habitants et les inciter à ajouter au compteur le fameux ERL: un émetteur qui va inonder les logements d’ondes électromagnétiques ! D’innombrables personnes vont inévitablement se laisser séduire par les « services » que cet appareil va permettre. En effet, les ondes émises vont activer les objets contenant des puces et les connecter à Internet, nous permettant de piloter à distance certain appareils de surveillance ou de chauffage, etc

Alors que de plus en plus de personnes deviennent sensibles aux ondes, on parle d’électrosensibilité ou d’électrohypersensibilité (EHS), on vient ajouter à l’environnement électromagnétique ambiant, une pollution supplémentaire qui va rendre la vie compliquée à de plus de personnes dites sensibles comme les enfants et les personnes âgées. Chez nos enfants, l’hyperactivité et l’autisme sont en pleine expansion et on continue à nier l’effet des ondes sur la santé alors que de plus en plus de personnes observent des liens entre leur environnement électromagnétique et leur état de santé ou de bien être. De nombreuses études mettent en évidence l’impact des ondes électromagnétiques sur la santé humaine, alors jusqu’où faut il aller ? Que font nos politiques ? Les lobbys sont tout puissants ! Pour combien de temps encore ? L’Allemagne, elle, a choisi de ne pas développer cette technologie pour le particulier mais uniquement pour les entreprises grosses consommatrices d’énergie.

 

Autre point qui pose problème, La CNIL nous garantie la protection des données recueillies par nos compteur, mais comment peut on être sûr que nos données ne vont pas tomber entres des mains malveillantes ?

Pour finir, la revue Que Choisir a fait une enquête auprès des personnes à qui ont a installé les nouveaux compteurs, et au final beaucoup de personnes observent des dysfonctionnements : 26 % des personnes qui ont répondu ! 11% des compteurs disjonctent beaucoup plus souvent, 23% pour les abonnés à 3 kVA, 12% ont la porte de leur coffret électrique qui ne ferme plus , 9% ont un appareil qui ne fonctionnent plus correctement  (téléviseur, lampes, appareils électroménager ou de domotique), 8% ont des problèmes avec leur box, 6% on leur chauffe eau qui ne fonctionne plus correctement, 6% ont un appareil définitivement hors d’usage, 5% ont du changer des pièces sur au moins un appareils électrique !

Certains compteurs ont fondu voir explosé, un homme serait mort des suites d’un incendie déclenché par son nouveau compteur !

Alors que faire ? Se laisser amadouer par Enedis, se faire tondre comme des moutons et ne pas réagir ? Accepter que toutes ces ondes polluent nos vies et mettent en danger notre santé et celle de nos enfants et personnes âgées ?

ENEDIS et ses sous-traitants formés à la va-vite, font le forcing chez les récalcitrant en leur imposant parfois de force l’installation des nouveaux compteurs. Même si un texte de loi a été voté allant dans le sens du déploiement, il est pourtant tout à fait légal de refuser l’installation des nouveaux compteurs.  En contre partie, EDF va surement vous facturer les déplacements des agents qui feront les relèves comme c’était fait jusqu’avant les nouveau compteurs. Pour refuser l’installation, consulter le site : http://refus.linky.gazpar.free.fr/ ou https://stoplinkynonmerci.org/

Plus de 570 communes en France ont décidé de refuser l’installation des compteurs !

Il ne tient qu’à vous de faire pression sur vos élus ou individuellement de refuser ces nouveaux compteurs. En Ardèche comme dans pas mal de zones rurales, l’installation est prévue dans le courant des 2 prochaines années donc il est encore temps de réagir et de vous positionner !

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.