Retrouver son énergie dans l’Environnement actuel (electrosmog) ou comment ne plus subir les champs électromagnétiques au quotidien ?

Je viens de découvrir à quel point notre environnement nous volait une partie de notre énergie (téléphone portable, ordinateurs, wifi …) depuis que j’ai découvert une technologie qui absorbe les champs électromagnétiques et les transmute en une énergie bienfaisante qui nourrit nos organes et notre cerveau !

Comment cela se présente ?

Pendentifs, bracelets, broches, brassards … plaques thérapeutiques à glisser dans la poche ! Quelque soit la forme que vous adopterez, les effets sont immédiats, une onde de bien être se diffuse à la surface de votre corps et vous envahie et vous protège … Il existe plusieurs niveau de protection: de force 1,2,3 voir 6 … une technologie multicouche qui absorbe les champs électromagnétiques et qui les transforme en un flux neurovégétatif qui nourrit les organes et le cerveau, libérant même les foyers de Hamer (zones de blocage liés à des chocs émotionnels) … arrête le stress cellulaire (sensation d’agression des ondes) et permet d’avoir plus de force musculaire et un meilleur équilibre. Pour certaines personnes électro-hyper-sensibles (EHS), un niveau 24 de protection peut être nécessaire , 4 protections de force 6 !

Quelle forme choisir et quelle force adopter ?

Cela dépend de votre masse corporelle et de votre sensibilité, mais une basse de force 1 est préconisée H24 pour polariser votre champ d’énergie. Ce que vous ajouterez en plus va dynamiser et soutenir votre énergie vitale selon votre exposition (ordinateurs, wifi, antennes relais, transports en commun, TGV, avion …) Pour les pendentifs, la force va de 1 à 3 en cuir ou liège pour les végans. Le liège donne diffuse une protection plus directe et franche, alors que le cuir protège de manière plus douce et diffuse.

Les bracelets sont de force 1 ou 2 en liège.

Les broches de force 1 sont très appréciées des femmes ou enfants ou bébés. Elles peuvent être portées discrètement accrochées au soutient gorge ou à la culotte. Un model waterprof (Aqua clip) aura une durée de vie illimitée, sinon la broche standart (broche universelle) est un peu moins cher mais ne doit pas être passée sous l’eau comme toutes les autres protections que l’on peut nettoyer simplement avec une lingette …

Les brassards de force 6 sont faits pour un besoin fort en énergie: sportifs ou personnes très sensibles. J’ai testé un brassard à chaque cheville dans les chaussettes, c’est très puissant, on baigne dans un bain de douceur , c’est magique !!! on peut aussi les porter au bras ou mollet … Cela donne une impression de légèreté, augmente beaucoup notre énergie vitale …. c’est vraiment impressionnant !

De manière générale, on peut garder une protection la nuit de force 1 à 3 selon le niveau de pollution de l’environnement et notre ressenti (à tester) et on augmente la protection dans la journée lors de nos déplacement ou du lieu de travail (derrière un ordinateur ou dans un bureau très pollué en ondes. Je vous donne le lien pour les produits: https://la-maison-du-ressourcement.com/categorie-produit/produits/solutions-ehe/

Voila ce qui se passe, notre énergie est densifiée et on le sent vraiment !!!

Il existe aussi une technologie pour nettoyer l’eau et les aliments des mémoires informationnelles liées à leur stockage et transport, et les revitaliser … Le Duo Nutriments Plus. C’est très très efficace :)) L’eau ou une boisson qui séjourne sur la plaque de revitalisation a une énergie incroyable, les aliments deviennent plus goûteux et savoureux !!!

L’invention est française ainsi que la fabrication qui est encore artisanale à ce jour ! Des brassards lavables sont en préparation avec des forces 6, 9 ou 12. Ils seront amovibles et d’avantage adaptées aux sportifs. Ils absorberont la transpiration …

La société existe depuis un an mais se développe à une vitesse exponentielle tellement c’est efficace et abordable !

En savoir plus sur l’invention:

Cette technologie protège sur l’ensemble du spectre électromagnétique artificiel. Des tests ont été effectués de 700 Mhz à 5GHz par le laboratoire Emitech agrée COFRAC. Une protection force 1 atténue la pénétration des ondes de 96.3% (DAS) !

Article du midi libre de Gil Lorfevre

Pascal Duthilleul a effectué une dizaine d’années de recherches avant de commercialiser ce produit innovant.

Dans son petit appartement de Laroque, dans l’Hérault, les dossiers scientifiques et autres rapports d’études s’amoncellent. Il faut dire que depuis bientôt dix ans, Pascal Duthilleul mène sans relâche des recherches autour de l’atténuation des ondes électromagnétiques émises par les téléphones portables.

Ces années d’investigation ont débouché, il y a quelques mois, sur la commercialisation d’un produit composé d’une enveloppe multicouche constituée de “plusieurs matériaux passifs” permettant de stopper les effets des ondes électromagnétiques qui, à proximité d’êtres vivants, sont susceptibles d’interférer avec le fonctionnement biologique, notamment au niveau du système nerveux.

Le satellite Planck

Ce produit décliné sous diverses formes – housse de téléphone et autres broche ou talonnette – pourrait bien révolutionner l’immense univers de la téléphonie. Pourtant, quand Pascal Duthilleul a débuté ses recherches, la finalité n’était pas aussi claire, comme l’explique celui que tout le monde présente aujourd’hui comme un chercheur en physique quantique et qui, pourtant, “arrive du monde de l’informatique” où il installait des réseaux à grande échelle.

“Bien qu’autodidacte dans ce domaine, j’ai toujours été fasciné par la physique quantique, raconte Pascal Duthilleul, Parisien d’origine venu s’installer dans l’Hérault au début des années 90. J’ai débuté mes recherches sur les ondes électromagnétiques à la lecture des résultats du satellite Planck parus en 2011.”

Mix de deux théories

Envoyé dans l’espace deux ans plus tôt, ce satellite, développé par l’Agence spatiale européenne en partenariat avec la Nasa, avait, entre autres, pour mission l’observation du fond diffus cosmologique ; autrement dit, le rayonnement dans le domaine micro-onde. “À partir de ces résultats et à l’issue de nombreuses recherches, j’en ai conclu qu’on pouvait mixer deux théories : celle de la bipolarité électrostatique et celle de la quantique des champs, ce que personne n’avait fait jusqu’ici.”

D’expériences à la maison en tests en laboratoires, ce passionné de Nicola Tesla, un autre inventeur de génie ayant mis au point plusieurs dispositifs utilisant des champs magnétiques, réussit, en 2013, preuves à l’appui, à justifier qu’“il y a des ondes électromagnétiques de partout et surtout dans les téléphones cellulaires, même si leur puissance n’excède pas 2 Watts comme l’exige la loi”.

En effet, si ces transmetteurs sont de faible énergie, en revanche, leur durée d’exposition, souvent très longue, peut être nocive, notamment au contact de l’oreille. “Mon invention permet ainsi d’atténuer jusqu’à 95 % l’exposition d’un utilisateur aux champs électromagnétiques générés par un terminal, sans pour autant dégrader les conditions de fonctionnement de celui-ci.”

Passage par Cap Omega

Pascal Duthilleul, qui a fait valider l’ensemble de ses recherches par l’Emitech, laboratoire spécialisé dans les tests en environnement, a intégré durant quelques mois, en 2013, l’incubateur montpelliérain, Cap Omega. Mais faute de soutien financier de la part de la Région, “qui n’a pas cru à mes recherches”, il s’est vu rapidement obligé de retourner dans son modeste habitat pour continuer ses recherches.

Mais qu’à cela ne tienne ! Après quelques difficultés de mises sur le marché, le sexagénaire réussit au début de l’année 2017 à commercialiser son invention. “Ce partenariat avec la société Wave Protect France me permet de continuer mes recherches sans avoir à m’occuper de la vente, dit-il avec une once de soulagement dans la voix, avant d’ajouter : parmi nos clients, nous avons la Banque populaire qui a décidé d’équiper ses salariés d’une broche afin de les protéger contre les ondes électromagnétiques présentes massivement sur tous les lieux de travail.”

Une source d’énergie

Et qu’en est-il alors des grandes marques de téléphonie ? “Je suis en contact avec elles mais elles se disent peu intéressées par ce produit car si elles venaient à le commercialiser, cela voudrait dire qu’elles sont conscientes depuis longtemps que leurs téléphones émettent des ondes électromagnétiques qui pourraient avoir des effets malsains !”

Mais pour Pascal Duthilleul, l’aventure ne s’arrête pas là. Depuis quelques mois, le chercheur travaille sur un autre phénomène : “Celui qui consiste à prouver que les ondes électromagnétiques sont aussi une source d’énergie incroyable si on réussit à les canaliser.” Et il semblerait bien que ce Géo Trouvetou y soit parvenu. À suivre donc.GIL LORFEVRE

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.